CLOSER Records Labelo Rock Indépendant du Havre

BRUCE JOYNER AND NETHERGLADES « Love and the blood vodou »!

Bruce Joyner and Netherglades : « Love and the blood vodou » LP (10 titres) + CD inclus

Disponible ici / available here : http://shop.closerrecords.com/fr/vinyles/519-bruce-joyner-netherglades-love-and-the-blood-vodou.html

Ecoutez ici / Listen here : https://brucejoyner.bandcamp.com

Videos : https://www.youtube.com/watch?v=fCFtQnCb_1g

https://www.youtube.com/watch?v=eHw_6mYFLd0&feature=youtu.be&fbclid=IwAR2Sc6UROd7GHn69E1PqLWJQGQauSY1xhscee5aDpb7hulrfBTr6SpROh4s

Facebook : https://www.facebook.com/Netherglades/

Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bruce_Joyner

BRUCE COVER

Bruce Joyner, le Rossignol de Georgie.

Né en 1956 au milieu des plantations dans un petit bled de Georgie, Bruce Joyner biberonne dans le bar de sa mère, les oreilles collées au juke-box maison où se catapultent les grands anciens, de Hank Williams à Roy Orbison, en passant par Fats Domino ou Bo Diddley … Une vraie « gueule cassée », ce pauvre Bruce … Les cordes vocales sérieusement bousillées, dès l’âge de quatre ans, par des « bonbons » offerts par une stupide camarade, en fait des cristaux de révélateur photographique, sa voix en sera à jamais altérée, mais il en fera peu à peu une force singulière, étant capable, après moults exercices de se balader d’octave en octave, avec un phrasé si particulier … Six ans  .. il perd un oeil ! … Quatorze ans, il se retrouve partiellement paralysé après un accident de voiture … Pas de bol donc …

Plutôt que de rester dans son trou maudit, en attendant un nouvel accident de la vie, direction L.A. vers la fin desseventies, THE place to be, où la crème des groupes Angelinos ou exilés, X, Wall Of Voodoo, Creeping Ritual puis Gun Club se disputent les scènes les plus interlopes, Madame Wong’s, Club Lingerie, Starwood, Whisky, etc… C’est dans ce marécage urbain que Bruce Joyner, le petit gars des swamps de l’Okkefenokee, développe, avec son deuxième groupe The Unknowns (un premier groupe, The Stroke Band, sortira un album qui plongera rapidement dans les bacs des soldeurs), un étrange et hypnotisant garage rockabilly, habité de huhulements tout en vibrato à la limite de la fracture, sur un lit de guitares Mosrite vintage et une rythmique en perpétuelle déconstruction … Un truc aussi effrayant qu’ attirant … La bande-son d’un remake improbable de « La Nuit Du Chasseur » …

La poisse aurait pu le suivre, les Unknowns, qui commencent à avoir une petit succès, y compris à l’international (un maxi et un LP chez Bomp!, ici Disc’AZ ou Line records), splittent une première fois en 1982 (on les verra ré-appa-raître quelques années plus tard pour un dernier album chez New Rose). Mais c’est sans compter sur l’opiniâtreté du personnage… Une filiale de Bomp! le récupère (et Closer -déjà- en France) pour un premier album ; Bruce s’engage alors dans une carrière plus erratique, en mode « artisanal », pourtant épaulé tantôt de Peter Buck, Ray Manzarek eu encore Steve Wynn, multipliant les projets (The Plantations, The Tinglers, The Reconstruction, Atomic Clock), désormais suivi et appuyé quasi uniquement en Europe et notamment en France (Closer, New Rose, Bang!, puis à nouveau Closer).

Son dernier album « Love And The Blood Vodou » , enregistré avec The Netherglades, avec le désormais fidèle Tom Byars (une vieille connaissance dont Bruce avait produit l’unique LP de son premier groupe « Out Of The Fire » dans les années 80). Vous apprécierez ce genre de « Vibrato In The Grotto », pour paraphraser un autre bien bel artisan US, Ben Vaughan… Le rossignol de Georgie, descendant direct de Roy Orbison et de la Créature du Marais, a encore frappé avec ce nouvel album , « Love And The Blood Vodou », peuplé d’alligators, hanté d’ombres nocturnes, de couchers de soleil glauques, de valses désuettes et autres flamencos saumâtres…

 

© 2013 Closer Records. Tous droits réservés - contact - mentions légales