CLOSER Records Labelo Rock Indépendant du Havre

OUT NOW !!! ASPHALT TUAREGS !!!


Postée le 17.11.2014

ASPHALT TUAREGS

« Sexes »

LP + CD inclus (11 titres)

Ecoutez ici / Listen here : http://www.reverbnation.com/closerrecords/song/22271776-asphalt-tuaregs-turn-my-blues-out?1336410755

Video  : http://vimeo.com/97587589

Formés autour de l’inoxydable François Lebas aka Francesco, dont la dextérité incisive teintée d’inventivité et de sauvagerie est unanimement reconnue, les AsphaltTuaregs sortent leur nouvel album sur Closer Records en cette fin 2014 !

L’ex frontman des Fixed Up et autre Backsliders est épaulé dans sa quête d’ensauvagement collectif  et de sulfatage sonique par son fidèle compère bucheron, Oliv’, aux futs (ex Backsliders lui aussi) ainsi que  par la sulfureuse Dee Dee à la basse (qui officia un temps pour les lillois d’Ashtones). Le trio ne revendique aucune influence particulière si ce n’est le punk rock et le wild rock’n’roll… Libre à l’auditeur d’y entendre des relents de Dead Babies, Motorhead  ou autres Fun Things…Les Asphalt Tuaregs s’en contre-branlent en fait, ils ne sont pas là pour disserter sur la musique mais pour faire rugir leurs amplis sans jamais se laisser envahir par un quelconque calcul. Entrainés inéluctablement dans une sorte d’exutoire cathartique, mus par une colère intérieure qui semble les dépasser voire les posséder, ils naviguent à l’instinct, en suivant leur intuition. Les compositions plus rageuses les unes que les autres naissent le plus souvent d’un riff de guitare bricolé, torturé, tourné en boucle, déstructuré à l’extrême, recomposé… sur lequel se greffe naturellement la doublette rythmique toute en rupture, tentant inlassablement d’apporter ordre et structure au flot incessant de riff haute tension fourni par Francesco une fois qu’il est branché. Nos havrais frisent  le plus souvent l’hystérie et ont définitivement mis au ban toute forme de demi-mesure, leur singulier mécanisme ne supporte que deux positions : on et… off.

ASPHALT TUAREGS FLYER OUT NOW Newsletter

ASPHALT TUAREGS

« Sexes »

LP + CD included (11 tracks)

Formed around stainless François Lebas a.k.a. Francesco, whose incisive deftness colored with inventiveness and savagery is unanimously acknowledged, The Asphalt Tuaregs are releasing their new album on Closer Record fall 2014!
Ex-Fixed Up and Backsliders frontman, Francesco, is supported in his quest of collective wilding and sonic sulphating by his faithful woodcutter pal Oliv ‘ on drums (ex Backsliders as well) as well as by sulfurous Dee Dee on bass (who once joined forces to the Lille based Ashtones). The trio claims no specific influences but Punk Rock and Wild Rock ‘n’ Roll… Listeners may hear some Dead Babies, Motörhead or Fun Things in their songs… The Asphalt Tuaregs actually don’t give fuck about who you think they sound like; They’re not here to theorize on the music, but rather to make their amplifiers roar without any premeditation… inescapably dragged in a kind of cathartic release, driven by an guttural anger which to seems to exceed them, consume them, they navigate by instinct, following their intuitions. The compositions, each one wilder than the previous, often find its source from a messed, tortured, turned wrap guitar riff, deconstructed and reinvented to the extreme … on which the rhythm section, in rapture, grafts itself naturally, indefatigably attempting  to bring order and structure to high-voltage unstoppable volcano riff streams courtesy of Francesco, once he gets plugged. Our Havre based trio most often come close to  hysteria and have definitively banished any kind of half measure; their odd mechanism only has two switches: OFF and ON!!!

OUT NOW !!! MYSTERY MACHINE « SUNSET FATAL SONGS »


Postée le 14.11.2014

MYSTERY MACHINE

« Sunset Fatal Songs »

LP (+ CD inclus avec 2 bonus tracks)

Ecoutez ici / Listen here : http://www.reverbnation.com/closerrecords/song/22250650-mystery-machine-place-so-fine?1336410755

Videos  : http://vimeo.com/102210572

http://www.youtube.com/watch?v=1im0bgXwZhY

Après un premier album réédité en vinyl rouge chez Closer, Mystery Machine revient avec un opus de première bourre ! Notre quatuor n’a de cesse durant les 11 titres de vous harceler sans vous laisser reprendre votre souffle, une attaque rangée digne de la Bataille Des Pyramides…

Ils portent fièrement le flambeau d’un  rock’n’ roll un brin garage par le son, un tantinet hardcore par la puissance et la rapidité d’exécution qui n’est pas sans rappeler les premiers efforts des Thugs voire de Burning Heads. Fidèles et marqués au fer rouge, Mystery Machine ont su conserver une place de choix, au pied du berceau, à leurs grands aïeux les Ramones comme en confèrent  leurs compositions en forme de brûlots à l’arrache, leurs refrains aux mélodies à la fois simples et imparables ; le travail de sape, à la fois véloce et austère du couple basse / batterie s’inscrit toujours aussi dans la généalogie du quatuor de faux frères New Yorkais : tout à l’énergie. Cependant, on notera une ou deux éclaircies dans ce ciel orageux et empli d’électricité de ce « Sunset Fatal Songs », Mystery Machine s’est permis entre autre une incursion dans le reggae sur ce nouveau disque, bien sûr ils ne lorgnent pas encore sur Toots and The Maytals ou autres Jimmy Cliff, leur reggae s’inscrit dans une tendance Ruts / Clash, mais cette apparente accalmie a le mérite de souligner le fait que le combo de Nogent n’est pas seulement un rouleau compresseur !

Un disque toutes guitares au vent, souvent bille en tête, à l’urgence jouissive mais après tout pourquoi prendre le temps de réfléchir quand on n’a plus une minute à perdre ?

FLYER OUT NOW Newsletter

MYSTERY MACHINE

« Sunset Fatal Songs »

LP (+ CD included with 2 bonus tracks)

Following their first album, reissued in red vinyl on Closer, Mystery Machine are back with a hard & strong release! This quartet, on these 11 killer tracks, never stops its assault, never letting up to allow you a chance to catch your breath: a kind of « Battle Of Pyramids » orderly attack…

They proudly effuse a Garage Rock tone, a Hardcore power and lightning speed execution, reminiscent of Les Thugs’ early efforts and the Burning Heads.

Regular and branded (?), Mystery Machine know how to take their place at the feet of their forefathers, The Ramones, with songs of simple and unstoppable melodies and quick and austere bass/drums stays true to the lineage of New York faux-bros: all for one for energy!

That said, there are some brighter moments on « Sunset Fatal Songs » storm-filled skies of electricity; Mystery Machine allowed themselves to venture into reggae territory on this new record owing more to the Ruts and Clash than to Toots and The Maytals or Jimmy Cliff. This visible calm has the merit to prove that the Nogent-based combo is not just a rock steamroller!

This record is “full guitars ahead”, replete with a direct, fun loving urgency: After all, why should we sit back and think when we only have a minute to lose?

 

 

OUT NOW !!! PRIMEVALS !


Postée le 08.11.2014

PRIMEVALS « Tales of endless bliss »

LP (10 titres) + CD inclus (10 titres).

Ecoutez ici / Listen here  : http://www.reverbnation.com/closerrecords/song/22204778-primevals-pink-cloud?1336410755

Video  : http://www.youtube.com/watch?v=DmOa6mNM5xI

Nous n’étions plus très nombreux à nous souvenir de ce groupe qui accompagna les Cramps sur toute la tournée européenne 1986 de « Smell of Female ». Il s’agissait des Primevals, à l’origine une sorte de Gun Club écossais mâtiné de Captain Beefheart, signé par New Rose deux ans plus tôt, et qui avait alors peut-être déconcerté certains avec un rock devenu un peu plus mélodique et aérien. Ce temps-là est bien loin aujourd’hui et même totalement révolu, si l’on jette une oreille sur le tournant en forme de « retour aux fondamentaux » emprunté par le groupe depuis quelques années. Sous la houlette d’un Michael Rooney que d’aucuns soupçonnent coupable d’un pacte faustien, la flamme ne s’est jamais éteinte et, bien au contraire, ce sont des Primevals plus verts que jamais qui déboulent sur Closer Records avec leur nouvel album : « Tales Of Endless Bliss ». Nous assistons ébahis à une spectaculaire mutation qui bien sûr ne s’est pas effectuée sans heurts, on ne passe pas si aisément d’un son printanier, léger, insouciant aux lourdes froideurs crépusculaires et envoutantes de l’automne. Avec le temps la machine Primevals s’est alourdie, se muant en une mécanique à la puissance sombre et menaçante, ornementée de guitares abrasives, massives, de rythmiques ayant mis au ban toute velléité de up tempo primesautier pour laisser place à un beat beaucoup plus posé, swampy, envoûtant. En optant pour une pareille assise  à la fois grave et solennelle, en sachant mettre à nu la substantifique moelle en des compositions rageuses, vindicatives et toujours plus « près de l’os », ce quintet est aujourd’hui parvenu  à atteindre la quintessence de son art.

Amateur de tableaux expressionnistes possédés et un brin déjantés, d’horizons implacablement plombés, de paysages lunaires décharnés ou, plus simplement, fan de rock’n’roll noir et primal, « Tales Of Endless Bliss » sera ton nouveau Graal à n’en pas douter !

FLYER OUT NOW.

PRIMEVALS « Tales of endless bliss »

LP (10 tracks) + CD included (10 tracks).

Not a load of us were remembering the group that accompanied the Cramps throughout their « Smell of Female » European 1986 tour.  These were The Primevals, originally a kind of Scottish Gun Club crossed with Captain Beefheart, signed by New Rose two years earlier, and they had then perhaps confused some of their followers with a rock that had became a bit more melodic and aerial. That time is now far away and even totally gone, if you keep an ear on the « back to basics » turn used by the group in recent years. Under Michael Rooney’s leadership, suspected by some guilty of a Faustian pact, the flame was never extinguished, and to the contrary, the Primevals are liver than ever whilst tumbling on Closer Records with their new album « Tales Of Endless Bliss. » We are witnessing a dramatic change , a mutation which of course has not been done smoothly, so you can’t cross easily from one spring, light, carefree and captivating sound to the heavy twilight chills of autumn. Over time the Primevals’ machine has gained weight, mutating into a mechanical dark and menacing power, ornamented with abrasive guitars, massive, rhythmic having shunned any hint of impulsive up tempo to make way for a much posed, swamp and haunting beat. By opting for such a seat both serious and solemn, knowing expose the very substance into furious compositions, vindictive and increasingly « raw to the bone, » this quintet is now able to achieve the quintessential of his art. If You are into possessed and crazy Expressionist paintings, into relentlessly leaded backgrounds, emaciated lunar landscapes or, more simply, a fan of black and primal rock’n’roll, « Tales Of Endless Bliss » will no doubt be your new Grail !

 

 

© 2013 Closer Records. Tous droits réservés - contact - mentions légales